Les impostures diaboliques de Guy Cassiers

mefisto1.jpg
Mefisto for ever © DR

On s’en voudrait même d’en parler, tant le spectacle nous a paru accablant et boursouflé. Guy Cassiers et son dramaturge Tom Lanoye triomphe ces jours-ci en ouverture du Festival d’Automne avec la reprise à Paris de sa « Trilogie du pouvoir », montré en Avignon cet été. Bien sûr, les comédiens sont de belle tenue, les éclairages éblouissants, mais ils ne parviennent pas à cacher la médiocrité d’un texte attrape-tout, bourré de clichés ampoulés. On brasse à la va-vite tous les mythes, on vous les colle sous les yeux sans que cela ne prenne sens. A fuir !

Guy Cassiers, Mefisto for ever, Théâtre de la Ville, Paris, septembre-octobre 2008.

Laisser un commentaire