• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Archive pour juillet 2010

Claire Diterzi : la demoiselle du Luxembourg

Vendredi 23 juillet 2010

clairediterzibypirlouiiiit0307f.jpg
© DR

La terre entière, rassurons-nous, seulement de France et de Navarre, vient de lui tomber dessus à bras raccourcis — le vénérable Jean Guillou de Saint-Eustache en a même refusé le ruban rouge que le ministère de la Culture, enfin reconnaissant, voulait lui offrir pour ses 80 ans de pontificat. La pimpante Claire Diterzi, après une série d’honnêtes concerts, mis en scène par l’idéal argentin Martial Di Fonzo Bo, pour défendre les couleurs aimables de son concept-album « Rosa la rouge », vient d’obtenir une bourse de résidence à l’Académie de France à Rome, la première artiste de musique « non savante » à intégrer la prestigieuse Villa Medicis. Le père Guillou dénonce : « la chanteuse de chansonnettes a pris la place d’un créateur, alors même que le nombre de places réservées aux musiciens avait déjà diminué ». Tout fout le camp ! Pourtant, difficile de ne pas reconnaître à Claire Diterzi une véritable fibre artistique qui tranche avec bien des chanteuses, jeunes et jolies, de notre époque…

Rosa la Rouge, Claire Diterzi. Un spectacle en tournée dans toute la France.

Les Lalanne aux Arts déco, l’expo pas si bête !

Dimanche 4 juillet 2010

722lalannesheep2.jpg
© Claude et François-Xavier Lalanne

On y a cavalé, au dernier jour, à l’heure de la fermeture pour constater que le truculent travail de Claude et François-Xavier Lalanne n’avait pas pris une ride. Moutons, singes, rhinocéros, ânes, chameaux, crapaud, hippopotames, chats, et je n’oublie pas, le fameux homme à tête de chou : un vrai bestiaire, mêlé de feuilles d’or et de bronze, sculpté avec une élégance et une fantaisie rares. On a l’air de plaisanter, mais tout cela est très sérieux, vieillissant sans faute de goût, ni consternation pour des foucades qu’on imaginerait volontiers d’une autre époque, celle des Rothschild, Noailles et autres Saint Laurent.

Les Lalanne, deux sculpteurs au musée des Arts décoratifs (compte rendu).

L’atelier sans vie de Monsieur Freud

Vendredi 2 juillet 2010

leighsofas.jpg
Leigh on a green sofa, 1993 © Lucian Freud

On aurait tellement aimé le choc. Et rien, juste rien, tellement la scénographie de cet atelier de Lucien Freud au Centre Pompidou a paru sommaire. Lucian Freud à Beaubourg, on s’en réjouissait d’avance ! De voir, enfin, rassemblés chacun de ses tableaux disséminés dans les expositions du monde entier ou découvert, dans le recueillement, à la National Portrait Gallery de Londres. Ici, rien de religieux, vraiment rien. De la chair exposée sans discernement. Il faut que le talent de Lucian Freud soit immense pour sortir, indemne, de ce funeste traquenard.

dyn008original429288pjpeg58519aa538c8bf047b0fa0a213259f9cc6805.jpg
Scènes d’atelier, Thames & Hudson © David Dawson

12