• Accueil
  • > Cinema
  • > Bright Star : d’un papillon à une étoile filante

Bright Star : d’un papillon à une étoile filante

19100416r760xfjpgqx20090505111337.jpg
© Greig Fraser

Jane Campion aime les marges et plus encore celles qui naissent des plus fortes conventions. Souvenez-vous de la déjà lourde en crinoline « Leçon de piano ». A l’époque, le sirop Nyman dans les oreilles, on avait adoré le film. Alors comment se fait-il que le charme cette fois n’opère pas ? Un ennui profond et quelques scènes émouvantes pour un film qu’on était prêt à chérir… Les amours du jeune poète Keats, sa poésie incandescente d’amour et d’eau fraîche, tout tombe à plat malgré de bons acteurs. Un scénario alangui et notre intérêt vacille. D’autres en sortiront les yeux rougis.

Bright Star, un film de Jane Campion (1h59). En salles.

Laisser un commentaire