Maman, j’ai rétréci le scénario

19112537.jpg
Le choc Neuilly / Châlon © TFM Distribution

Voici donc la petite sensation cinématographique du moment. 300 000 entrées Paris en une semaine, le meilleur démarrage pour un film français depuis l’indigent OSS 117 : Rio ne répond plus. Circulez, il n’y a rien à voir, sinon un emballement médiatique par semaine d’août sans actualité culturelle évidente. On regarde les chiffres à la loupe, on tend son micro aux producteurs et on guette les spectateurs à la sortie des séances climatisées. Phénomène garanti pour un scénario bien mince, un happy-end courtois et une « pléiade » d’acteurs de comédie faisant des apparitions astucieuses (Valérie Lemercier, Josiane Balasko, Olivier sans Kad, Ramzy sans Eric, François-Xavier Demaison, Armelle) dans une comédie mollassonne opposant Neuilly et la banlieue au temps du sarkozysme triomphant. Un film pas méchant, sans gros rire qui tâche mais quel dommage de ne s’être pas offert un scénario plus épais quand on a la possibilité de rassembler une telle brochette d’acteurs dont les talentueux Denis Podalydès et Rachida Brakni !

Laisser un commentaire