Welcome : étranger au paradis

19032644.jpg
© Mars Distribution

Il y a dans le cinéma de Philippe Lioret quelque chose de désarmant qui vous fait totalement l’aimer en sortant de la projection sans pour autant vous détacher de l’idée qu’il en fait toujours un peu trop dans le romantisme, dans le tragique ou ici dans le politique. A preuve, cette polémique avec le désolant Eric Besson qui s’est pris les pieds dans le tapis de ses contradictions idéologiques en dénonçant des propos du réalisateur et en lui offrant soudain une polémique dont on peut se demander si le film la méritait vraiment.

Alors, bon, ne boudons pas notre plaisir : le film est beau et attachant. L’écrivain Olivier Adam, coscénariste, semble l’avoir vampirisé, tant le récit s’écoule proche de ses romans et belles nouvelles. Oui, Vincent Lindon donne le meilleur de lui-même, tout en nerf et en tristesse rentrée face à sa femme qui le quitte pour un militant plus politique que lui, face à ce jeune kurde voulant traverser la Manche pour rejoindre sa belle et la liberté au Royaume-Uni, face à cette belle qui pleure bientôt son ami disparu. Alors pourquoi ce sentiment de beaucoup trop de grands sentiments, d’entrer dans un rêve plutôt que de se colter la réalité ? On n’en saura pas plus…

Welcome, un film de Philippe Lioret (1h50) avec Vincent Lindon, Audrey Dana, Yannick Rénier. En salles

Laisser un commentaire