Europeana : l’écho sombre des temps

20081002europeanagroupemerci.jpg
© TNT / DR

Une brève histoire du XXe siècle pour ce spectacle plaisant, grand public et intelligent comme un petit manuel d’histoire à consulter tous les jours. 2000. Le millenium et la crainte du grand bug. Pour éviter la perte des mémoires et des repères, le Groupe Merci ressuscite une ancienne attraction foraine, le « Mur de la mort ». Ce « théâtre-cylindre » de quatre mètres de hauteur et neuf de diamètre peut rassembler une centaine de spectateurs. Au creux de cette centrifugeuse de l’Histoire, des comédiens, en forme, racontent l’évolution des sociétés et des moeurs européennes, les faits de la grande et de la petite histoire, et reviennent, sans cesse, au mal absolu. Le XXe siècle, imaginé sans limite, explose à Auschwitz et Hiroshima. La Shoah et la bombe atomique. Comme un écho sombre aux temps présents, comme l’heureuse impossibilité de la fin de l’Histoire.

Europeana, une brève histoire du XXe siècle, Patrick Ourednik, au Théâtre national de Toulouse, jusqu’au 7 février 2009.

Une réponse à “Europeana : l’écho sombre des temps”

  1. monami dit :

    Que de trésors sur les blogs. Le vôtre est si facile à consulter et tellement intéressant. Je vous place tout de suite dans mes favoris. Apprendre est mon sport favori mais je ne retiens pas toujours tout. Je n’aurai qu’à faire un petit click pour voir ce qui vous a accroché cette fois. Merci pour votre beau travail.

    Monami, http://yadieuquirapplique.unblog.fr

    Dernière publication sur yadieuquirapplique : La femme du veuf

Laisser un commentaire