Natacha Atlas, rose gelée en la chapelle

2780965416b2005b0d58.jpg
Natacha Atlas en concert © DR

Sait-on seulement seulement si elle est belle ? A-t-elle ce charme si rare et oriental qui mettrait d’emblée tous les spectateurs de son côté ? Ni belle, ni même charmante, Natacha Atlas donnait hier son seul concert londonien pour cause de pharyngite aiguë dans une chapelle désaffectée d’Islington et sans chauffage. Il fallait toute l’abnégation de ses fans et de ses musiciens enthousiastes pour trouver de la chaleur dans un concert qui en manquait singulièrement, elle, assise à son tabouret, ingurgitant toute sorte de potions entre deux belles et entêtantes chansons d’influence libano-égyptienne, parlant peu, remerciant à peine l’assistance de sa présence nombreuse. Pourtant, impossible de ne pas reconnaître que Natacha Atlas reste une voix magnifique, un bel oiseau de nuit à faire vivre de brûlantes nuits d’Egypte à même Londres enneigé…

Nouvel album : Ana Hina (Harmonia mundi, 2008)

Une réponse à “Natacha Atlas, rose gelée en la chapelle”

  1. jean dit :

    elle n’est pas si mal! lol

    plus sérieusement, je souhaite, puisque c’est aujourd’hui, souhaiter un joyeux anniversaire à cette chanteuse

    « happy birthday, to you », Natacha ATLAS

Laisser un commentaire