Two lovers : un homme pour deux femmes

19001886.jpg
Joaquin Phoenix dans Two lovers © Wild Bunch

Il est avec Paul Thomas Anderson un des meilleurs cinéastes de sa génération. Après un long purgatoire suite aux difficultés pour réaliser « The Yard », James Gray, revient à peine un an après « La nuit nous appartient » avec un nouveau film et toujours Joaquin Phoenix en alter-ego dans un mélo urbain de la meilleure facture. Un homme, deux femmes, des êtres fragiles, bousculés par leur famille et finalement grandis trop vite, qui s’essaient à leur propre destin. Au centre, balbutiant dans sa vie d’adulte, Joaquin Phoenix, immensément perdu, doublement amoureux, donne le plus émouvant de lui-même.

Two lovers, un film de James Gray (1h50). En salles.

Une réponse à “Two lovers : un homme pour deux femmes”

  1. huron dit :

    Mais c’est aussi un film poignant sur la famille, non?
    Et aussi sur « l’amour de l’amour » qui peut donner le sentiment d’une forme d’interchangeabilité des êtres.
    C’est splendide, mais c’est la défaite des sentiments.

Laisser un commentaire