• Accueil
  • > Art
  • > Sophie Calle, la miraculée de Berck

Sophie Calle, la miraculée de Berck

file.jpeg
© Sophie Calle

Quel plaisir à retrouver l’espièglerie de Sophie Calle, embarquée dans deux voyages abracadabrants à Berck et à Lourdes ! Nous sommes en 2005, Sophie s’ennuie sans doute et consulte sa voyante Maud Kristen. Il faut lui arranger quelque chose, demander aux cartes de lui trouver de nouvelles aventures à vivre. La voyante est réticente, mais finalement accepte une première tentative qui conduit Sophie Calle à Berck, chemin sur lequel elle croise Jack Lang qui lui lance un prémonitoire « Prenez soin de vous », puis arrivée dans cette ville connue pour ses soins aux grands accidentés, une incroyable mémé, cinglée à lui faire prendre le frais aux extrémités d’un panneau de signalisation. Sophie cherche des signes, elle les trouve dans sa rocambolesque virée ! Ravie de cette excursion, Sophie réclame à sa voyante une nouvelle destination. Ce sera Lourdes mais là, Sophie fait un très mauvais trip. Elle le raconte dans l’émotion de l’agonie de sa mère, Monique, éternelle douleur de ce chemin en croix.
On avait perdu Sophie Calle dans les méandres de son exposition vénitienne, où elle faisait interpréter par une troupe disparate de femmes une lettre de rupture. On la retrouve ici plus saisissante, moins bavarde, plus grave mais fidèle à elle. On pense alors à cette phrase de Michel Foucault pour décrire l’œuvre d’Hervé Guibert, grand ami de la Calle : « il lui arrive toujours des histoires fausses. » Et c’est ainsi qu’on les aime !

Sophie Calle, Où ? Quand ?, Galerie Emmanuel Perrotin, 10 impasse Saint-Claude, Paris 3, jusqu’au 14 octobre 2008.

Une réponse à “Sophie Calle, la miraculée de Berck”

  1. Marie-Hélène DALLARD dit :

    je n’ai pas vu cette expo ci……mais bravo à vous pour ce que j’ai pu glaner ailleurs, sur les tombes , une création vivante et c’est ce qui compte.VOUS PARLEZ LA LANGUE du DESIR que LE GENRE HUMAIN laisse trop souvent sous le boisseau §O§ !!!!!!

Laisser un commentaire