• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 6 août 2008

Archive pour 6 août 2008

Renaud Dutreil : merci patron !

Mercredi 6 août 2008

rdutreil02.jpg
Renaud Dutreil © Salon des entrepreneurs

Abandonnant sa bataille fratricide avec la loyale Catherine Vautrin, candidat malheureux aux municipales de Reims, remportées par la socialiste Adeline Hazan, Renaud Dutreil, 48 ans, premier président de l’UMP, ancien sous-ministre des gouvernements Raffarin et Villepin, part faire des affaires à New-York et profite des derniers feux de sa notoriété française pour faire, en pages « Horizons » du quotidien « Le Monde », la leçon et remercier M. Bernard Arnault de sa toute récente nomination à la tête de la filiale américaine de LVMH, firme upper-class spécialisée dans le luxe.
Quel spectacle affligeant que celui de cet homme, vraisemblablement mal vu du régime Sarkozy au point de n’avoir trouvé aucun emploi dans la nouvelle nomenklatura, discourant sur son passage de la République à l’Entreprise avec majuscules s’il vous plaît pour mesurer l’importance du nouvel engagement d’un homme qui se voulait d’Etat.
Après s’être battu pour la France et son PIB, Monsieur Dutreil s’en va servir les intérêts commerciaux de la France, lui à qui la République n’a pas trouvé de maroquin suffisant. Devrions-nous trouver cela exceptionnel ? Passé le plaidoyer pro-domo sur son activisme ministériel et parlementaire, les obstacles rencontrés dans ses missions réformatrices d’une France alanguie, Renaud Dutreil chante les louanges de Bernard Arnault. L’homme est déjà courbé à la domesticité de son nouvel employeur. Lisez :  » Aucun pays ne se fait un rang et une place dans le monde d’aujourd’hui s’il ne possède, à côté de dirigeants politiques lucides et courageux, des entrepreneurs visionnaires, capables de réussir dans le temps et le monde. La France doit beaucoup à Bernard Arnault. Sa réussite est aussi une réussite française. Elle est celle des artisans, des créateurs, des vignerons, des designers, des gardiens des traditions qui ont fait de LVMH le leader mondial de la beauté. Elle est celle de l’entrepreneur qui les a inspirés, soutenus, encouragés. » N’avons-nous rien de mieux que ce flagorneur au petit pied, que cet homme politique prétentieux et orgueilleux à exporter aux Etats-Unis pour représenter le fleuron de l’excellence française ?

Pourquoi je quitte la vie politique, par Renaud Dutreil, Le Monde, 4 août 2008.