• Accueil
  • > Art
  • > Douglas Gordon : dialogues d’images

Douglas Gordon : dialogues d’images

7douglasgordonb.jpg
© Douglas Gordon

Tout Douglas Gordon en Avignon ! Le galeriste Yvon Lambert a confié son hôtel particulier à l’artiste écossais Douglas Gordon. Tenant « de la jeune scène britannique propulsée sur la scène internationale dans les années 1990, il est, après Robert Rauschenberg dans les années 1960, le second artiste à avoir eu le privilège d’être exposé au MOMA avant l’âge de quarante ans.
 Fidèle de la Collection Lambert et d’Avignon où il séjourne chaque été depuis dix ans, Douglas Gordon a proposé une exposition conçue comme un bilan personnel et une aventure humaine. Comme dans un cabinet de curiosité ou un laboratoire anatomique, où les œuvres se répondent en écho — vidéos, séries photographiques, pièces de texte, vanités contemporaines, références aux maîtres du passé —, le musée est totalement méconnaissable, métamorphosé de la cour aux salles d’exposition » nous promet le dossier de presse de cette rétrospective joliment intitulée « Où se trouvent les clefs ? ». Las, conquis par les premières salles où éblouissent vanités étoilées, éléphants en apesanteur et une superbe installation, au dernier étage, mêlant vidéos et citations inspirées (« from the moment you read these words until you see someone with blue eyes ») dans une atmosphère de brume envoûtante, la suite de la « trajectoire Gordon » perd rapidement de sa tenue. Les salles se succèdent sans qu’on ne parvienne à fixer un sens, saisir une démarche sûre et reconnaître les obsessions véritables du lauréat du Turner Prize 96. Décevant.

Où se trouvent les clefs ?, Douglas Gordon, Collection Lambert en Avignon, jusqu’au 2 novembre 2008.

Le site de Douglas Gordon.

Laisser un commentaire