• Accueil
  • > Art
  • > Lighter : la disparition de Wolfgang Tillmans

Lighter : la disparition de Wolfgang Tillmans

zs8v0305.jpg
« Truth Study Center » une installation de Wolfgang Tillmans © DR

Le photographe que nous aimions tant a disparu. Adieu, les foules de gay pride berlinoises, cette bande d’amis photographiés au gré de leurs vies à Londres, Paris, Berlin, pantalons baissés et sexe dressé, fini les éclipses et le concorde dans le ciel, fanés les bacs à fleurs, chêne et chanvre, le pommier de balcon, remballées les sculptures de t-shirt, sweats et shorts de lycra bleu, les natures très mortes. En quelques années, le photographe allemand Wolfgang Tillmans, auquel la Hamburger Banhof de Berlin offre une belle rétrospective, est devenu plasticien, se consacrant à des travaux très abstraits sur la couleur, la lumière et la matière. Est-ce une nouvelle direction ou un passage à vide ? On voudrait retrouver l’homme aux portraits et l’activiste très engagé aux installations « Soldiers » et « Truth Study Center » consacrées à la guerre de Bosnie et aux maux de nos sociétés contemporaines (sida, guerre de l’après-11 septembre, surconsommation, atteinte aux droits de l’homme et à la démocratie). Des charges salutaires emportées par un talent inégalable qui lui valut le très provocant Turner Prize en 2000.

Lighter, Wolfgang Tillmans, Hamburger Bahnhof, Berlin, jusqu’au 24 août 2008.

Laisser un commentaire