Le jour du meurtre de Bernard-Marie Koltès

Quelle tragédie ! Il n’y avait qu’à désespérer du spectacle de Thierry de Peretti que nous avions aimé dans le film fort de Corse d’Orso Miret (« Le silence ») et connu davantage inspiré dans ce même théâtre de la Bastille. La presse avait passé ce naufrage sous silence, ce devait être un signe que Frédérique C. et moi-même n’avions pressenti, nous enfonçant l’un l’autre dans nos fauteuils à mesure que le bateau prenait l’eau. Alors, oui, Koltès, bien sûr Hamlet, mais on se demandait bien quel dramaturge avait prêté main forte à Thierry de Peretti pour s’empêtrer ainsi dans une aventure sans queue ni temps. Restait une direction d’acteurs qui souvent laissait espérer un miracle. A chaque instant, le soufflé retombait, toujours plus lourd et finalement insipide. Maudit soit Koltès d’être servi de si peu de grâce…

kol1.jpg
Bernard-Marie Koltès © DR

Les jours des meurtres dans Hamlet, de Bernard-Marie Koltès, ms Thierry de Peretti, en tournée en France.

Laisser un commentaire