Uggly Betty : charmant petit monstre

11826.jpg
© ABC

Elle est, disons-le, assez laide, le sourire rayé de métal, maladroite à se prendre les pieds dans la canne d’un aveugle, mal fagottée. Lorsqu’elle tente d’y remédier, elle se rapproche encore plus du monstre. On la surnomme « Uggly Betty » et, pourtant, elle est formidable !
Série télé américaine adaptée par Silvio Horta et Salma Hayek d’une telenovela colombienne à succès, la chica Betty a débarquée sur TF1 début janvier. Assistante « surprise » d’un fringant directeur du magazine « Mode », Betty (America Ferrera) s’agite, pleine d’astuces et de bon sens latino, sous le coup des sarcasmes de ses collègues, modasses de catalogue, qui s’étranglent de son mauvais goût (formidable poncho de rentrée !) et de ses beignets huileux aux poivrons. A la maison, dans le Queens, cela ne va guère mieux : un père malade et désargenté, un compagnon Walter sous charme d’une autre, la très latine Gina Cambarro, une sœur représentante Herbaluxe® et un neveu, en devenir folle !
Je vous épargne le résumé des épisodes précédents, l’intrigue, aussi, frêle décalque du « Diable en Prada » : le feuilleton se prend en cours et vaut pour la formidable partition des acteurs et l’humeur kitsch qui s’en dégage. A découvrir…

Uggly Betty. TF1, le lundi en deuxième partie de soirée.

Une réponse à “Uggly Betty : charmant petit monstre”

  1. marceau dit :

    Bonsoir

    ce jour 31 03 2008 LA SERIE NE PASSE PAS POURQUOI ? J ESPERE QUE CE N EST PAS TERMINE;

    AM

Laisser un commentaire