Les histoires simples de Claude Sautet

lbadvd00554img1.jpg
Claude Sautet © DR

Toujours fumant, sans cesse gueulant. Claude Sautet (1924 – 2000) laisse cette image éruptive à plusieurs de ses amis dans le portrait documentaire « Claude Sautet ou la magie invisible » du critique N.T Binh. D’abord scénariste (« La vie de château », « Borsalino », « La chamade ») – il excelle à remettre sur pied des scénarios maladifs -, puis réalisateur d’une série de films (« Les choses de la vie », « Une histoire simple », « Un mauvais fils ») qui disent sans une ride les années 1970, scénarisés par l’oublié Claude Néron ou Jean-Loup Dabadie. Des films de référence pour des acteurs au sommet de leur art : Lino Ventura (« Classe tous risques »), Romy Schneider, Michel Piccoli, Sami Frey, Michel Serrault, Patrick Dewaere, Emmanuelle Béart, Daniel Auteuil, Yves Montand, Serge Reggiani, tous filmés pluie tombante par la vitrine d’un bistro parisien enfumé… Des films, aussi, qui portent le prénom d’hommes et de femmes en tourmentes amoureuses, amicales : Mado, César, Rosalie, Max, Nelly, Vincent, Paul, François, Paul… et les autres.

Laisser un commentaire