Nan Goldin : à la vie, à la mort

goldinsample11.jpg
Guido on the dock, Venise, 1998 © Nan Goldin

Ce sera peut-être sa « Chapelle Sixtine », son chef d’oeuvre, son plus beau sourire… En 2007, Nan Goldin a reçu le très prestigieux Prix Hasselblad que beaucoup tiennent pour le Nobel de la photographie. Ses précédesseurs témoignent du goût assez sûr du jury : Sidibé, Cartier-Bresson, Sherman, Eggleston, Strömhölm, Frank, Penn, Wall, Friedlander !
Pour l’occasion, les Editions Steidl publient une compilation idéale (osons le dire ainsi) des photographies de Nan Goldin. Nombre d’entre elles sont bien connues. Apparaissent, de tant à autre, quelques clichés pris en 2007 mais l’essentiel n’est peut-être là…
Le plus touchant réside, pour qui aime Goldin absolument, dans les remerciements publiés en fin d’ouvrage. Ils se présentent sous la forme du discours prononcé par Nan Goldin lors de la réception du Prix à Göteborg. Ces lignes sont magnifiques. Elles disent la géographie généreuse, amicale et sensible de la photographe. On y croise la famille, bien sûr : les parents, Simon le neveu ; des galeristes et collaborateurs chéris, sans doute pour beaucoup épuisés à force d’exposition, de doute, d’angoisse, de dépression et de nuits sans sommeil ; les amis échappés des photographies : Guido Costa, Clemens Schick, Nicolas Pages, Joanna Preiss, Siodhan Liddell, Valerie Massadian ; les amis disparus : Cookie, Greer, Kenny, Gilles… Et d’autres encore, Jean-Christian Bourcart, Claire Denis ou Maria de Medeiros. Morts ou vifs, ils forment le monde de Nan Goldin. Un univers dont on ne sort pas photographiquement indemne.

The beautiful smile, by Nan Goldin, The Hasselblad Award 2007, Steidl
Editions Steidl
Prix Hasselblad

Une réponse à “Nan Goldin : à la vie, à la mort”

  1. olivier gevart dit :

    je possède une photo de nan goldin et tous ses livres.
    celui-ci est très beau, de par sa compilation, sa mise en page et la correspondance de certaines photos dans la mise en page.
    Mais, c’est vrai, ses remerciements en fin de livre sont très poignants aussi.
    Un vrai livre de la vie et de la mort très prenant

Laisser un commentaire