Au hasard des librairies d’art

A courir les libraires de musée et de centres d’art contemporain, je tombe souvent sur de petites merveilles. A preuve, ce catalogue, déniché au Kiasma d’Helsinki, de l’exposition « Lucian Freud » qui s’est tenue durant l’été 2007 à l’Irish Museum of Modern Art de Dublin. L’exposition est visible ces jours-ci au Danemark (Louisina, jusqu’au 27 janvier), puis au Pays-Bas (La Hague, 16 février – 8 juin 2008). En couverture, un autoportrait superbe du peintre. Une tête de 1965. A l’intérieur, ses plus tableaux, mais aussi des photographies qui saisissent Freud à différentes époques de sa création. Aurait-il, lui aussi, signé un pacte à la Dorian Gray ? A mesure que le temps assèche ses traits, sa peinture s’épaissit, gagne en trouble, en grains. Une violence sourde du pinceau, de la mine donne encore plus de magie à l’une des œuvres les plus importantes du 20e siècle…

freudreflectionwebsize.jpg
Reflection (Self-portrait), 1985 © Lucian Freud

Laisser un commentaire