• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 7 décembre 2007

Archive pour 7 décembre 2007

Marseille, cité radieuse

Vendredi 7 décembre 2007

J’avais très envie de revenir à Marseille, voir le soleil d’hiver sur la Canebière, baignant l’Estaque et le fort Saint-Jean. Descendre les escaliers de la gare Saint-Charles en pensant à Montand dans « Trois places pour le 26 », le dernier film de Jacques Demy. Cette ville passionnante que Jean-Claude Izzo me fit découvrir peu de temps avant sa mort. Sa femme, Catherine, y vit toujours entre deux voyages qui la mène de par le monde.
Nous avions rendez-vous sans nous le dire à la très intrigante Cité radieuse – Le Corbusier, où elle expose une série de photographies à la galerie Imbernon. De très petits formats, à son habitude, comme un voyage hypnotique dans Marseille, qu’on croirait abandonné. Catherine Izzo nous fait découvrir, par ses photographies, un Marseille en « détails » qu’elle nomme « Traversée ». De très belles manières que confirme la parution ce mois-ci d’un livre « Vous toucher » co-signé avec l’écrivain-traducteur Claude Bleton. Je vous en livre ici les premières lignes : « Elle marchait sous les platanes de l’avenue. Il arrivait en sens inverse. Ils allaient se croiser quand soudain elle s’est approchée, a tendu le bras et dit : « Pardon monsieur, est-ce que je peux vous toucher ? »

Le site de Catherine Izzo : http://passevue.com
Claude Bleton (texte), Catherine Izzo (photographies), « Vous toucher », Collection Collatéral, Editions Le bec en l’air.
« Traversées. Marseille, 26 septembre 2003, 18h15 – 19h26 ». galerie Katia Imbernon. Unité d’habitation Le Corbusier, 3ème rue, Marseille.

Cuisine municipale

Vendredi 7 décembre 2007

Un courriel d’auto-justification de Pierre Aidenbaum, maire du 3e arrondissement et candidat PS à sa propre succession, très instructif sur la petite cuisine qui prévaut à la constitution des listes d’arrondissement. Il semble qu’elle ait donné lieu à une bataille rangée… Navrant.
On apprend par « Le Monde » que le camarade Emmanuel Pierrat se présente dans le VIe arrondissement et qu’Olivier Poivre d’Arvor aurait décliné la même proposition dans le Ve. On lui adresse ce message de félicitations : « Emmanuel, j’apprends que tu figures au titre de candidat dit « d’ouverture » sur les listes du PS parisien. J’ignorais que tu puisses être auparavant engagé à droite ! Un seul vœu pour ce début de campagne : que Bertrand Delanoë recommence à faire de la politique (= se préoccuper des attentes des Parisiens) au lieu de se laisser aller à cette fatuité toute jospinienne (mon beau bilan !) qui pourrait le mener à pareille bérézina… »

Le plaisir des Dieux

Vendredi 7 décembre 2007

Cela fait hurler certains, mais on ne se refait pas et on assume : j’adore Pierre Perret. Ce doit bien être le seul point commun avec Lionel Jospin, croisé en goguette avec Daniel Vaillant le soir de la première de ses « 50 ans de chansons » à l’Olympia, ratant comme eux la soirée d’investiture de Ségolène Royal ! Pierre Perret, après le vindicatif « Mélangez-vous », se fait plaisir et revisite une vingtaine de chansons gaillardes. Rabelaisien en diable et furieusement réjouissant !

275266239337cfdc1f9.jpg

Le plaisir des dieux, Pierre Perret, CD Naïve / Adèle, avec une préface de Louis Mexandeau.